-A A +A

La DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge)

Qu’est-ce que la DMLA ?

La DMLA ou Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age est une transformation maculaire acquise, touchant les personnes âgées de 50 ans et plus. Cette maladie est non-inflammatoire, son apparition ne dépend pas de dispositions héréditaires. Cette pathologie est caractérisée par baisse croissante de la vision, conduisant la personne atteinte à une détérioration de la vision centrale.

Les malades ne sont pas aveugles pour autant : ils perdent la vision centrale, la vision fine. Cette vision est requise pour lire, reconnaitre les visages, faire de la couture, etc.

Ainsi, même dans des cas avancés, les patients touchés conservent généralement une autonomie convenable et peuvent se déplacer sans aide. Mais malheureusement ils sont dans l’impossibilité d’avoir des activités courantes comme la lecture ou regarder la télévision.

La DMLA est à ce jour considérée comme un axe majeur de la santé publique du fait du vieillissement de la population et de l’augmentation de la durée de vie.

Testez-vous

Le premier stade de la DMLA est généralement la métamorphopsies, le patient constate une déformation des images.

Il convient d’évaluer chaque œil grâce à un test de DMLA intitulé Grille d'Amsler. Il vous suffit de fixer le point bleu situé au centre de l’image ci-dessous.

Si la grille environnante est déformée, le patient devra consulter un ophtalmologiste de toute urgence.

La déformation des images peut être entrainée par d’autres maladies que la DMLA. Dans ce cas-là, il faudra également consulter un spécialiste en urgence.

Grille Amsler

Grille d'Amsler normale

Grille Amsler anormale

Grille d'Amsler anormale

Fréquence et causes

En France, la DMLA est la principale conséquence de malvoyance en France chez les plus de 50 ans. Un million de malades sont atteints par une forme plus ou moins sévère de la maladie, ce nombre devrait atteindre les trois millions d'ici 25 ans. (Aux Etats-Unis 15 millions de personnes seraient touchées par la DMLA).

La DMLA atteindrait une personne sur 4 après 75 ans et 1 personne sur 2 à partir de 80 ans.

Certains facteurs génétiques et environnementaux (soleil, tabac…) semblent favoriser l’apparition de cette pathologie.

La DMLA touche autant les hommes que les femmes.

Les symptômes de la DMLA

On distingue généralement trois symptômes principaux chez le patient :

  • La baisse de vision se manifeste sur un œil ou sur les deux. Dans un premier temps, le patient pensera que ses verres correcteurs seront en cause. La baisse de l’acuité visuelle sera variable, allant d’une perte de quelques dixièmes à la simple perception lumineuse.
  • Le patient peut constater l’apparition d’un scotome central (tache dans le champ visuel). Au cours de la lecture, il rencontre des difficultés pour voir l’intégralité des lettres d’un mot, voire un mot complet, il ne distingue que les mots adjacents.
  • Les métamorphopsies, qui se caractérisent par une déformation des images sont très courantes. On aura recours à la grille d'Amsler (ci-dessus) afin de détecter une éventuelle anomalie.

L’œil est indolore, il demeure blanc, calme et non-inflammatoire.

Les premières lésions initiales entrainent graduellement une altération définitive des cellules de la vision : cônes et bâtonnets de la macula.

On constate alors le développement de plages d'atrophie (DMLA sèche) ou de néovaisseaux de la choroïde ou sous-rétiniens s’immisçant par la membrane de Bruch.

C'est cela qui va entrainer les diverses complications que les ophtalmologistes vont s’évertuer à repousser. On pense aux hémorragies du vitré, à la fibrose, au décollement de la rétine ou encore aux œdèmes de la rétine.

On remarque souvent des drusen au fond d'œil, présents chez beaucoup de malades âgés de plus d’une cinquantaine d’années. Ils se manifestent par des petits points jaunes de petit diamètre dans la région maculaire.

symptome dmla

Les drusen semblent s'associer ou favoriser l’étendue de la DMLA.

Cependant, ces formations sont classiques chez une majorité d’individus et leur apparition n’est pas forcément signe d’une une future dégradation de l’acuité visuelle.

Les différentes formes de DMLA

Deux types de DMLA existent :

  • DMLA sèche ou atrophique, d’évolution lente pour laquelle aucun traitement n’est encore mis en place. Nous conseillons au patient de privilégier la consommation de légumes verts, poissons gras 2 à 3 fois/semaine, etc. La prescription de compléments alimentaires riches en Oméga 3 peut s’avérer utile en cas de carence.

dmla seche

  • DMLA humide (ou exsudative). C’est une forme humide dite "néovascularisée" : l'angiographie permet la mise en exergue de vaisseaux anormaux se développant rapidement sous la rétine ; la fragilité de ces vaisseaux engendre leur rupture, créant des hémorragies aux lourdes  conséquences.

dmla humide

Ces néovaisseaux engendrent une dégradation de la vision centrale, à laquelle peut être associée des métamorphopsies (déformations) et des micropsies (vision en plus petit que la réalité).

Dépistage de la DMLA humide

Un bilan est à faire dans un centre de rétine spécialisé :

  • Le recours à l’angiographie rétinienne est impératif. L’OCT maculaire haute définition devra également être réalisée afin de définir l’endroit et le stade de développement de la membrane néovasculaire.
  • L'évolution spontanée de la DMLA humide est inquiétante, elle s’associe avec une extension de la membrane
  • Après plusieurs semaines ou mois, le patient est atteint par une disparition la vision centrale

Plus d'informations sur la DMLA

Voir nos pages consacrées à :

 

DMLA dégénérescence maculaire liée à l’âge
Oui
Non
DMLA
DMLA dégénérescence maculaire liée à l’âge
Contenu modifié le 27/04/17

Prendre Rendez-vous
Par Téléphone

04 72 83 49 17

Nous trouver
CERK - Centre d'Exploration de la Rétine Kléber

50, cours Franklin Roosevelt
69006 LYON

Tél. 04 72 83 49 17

>> Accéder au Centre

Découvrez les Maladies de la Rétine